L’hygiène émotionnelle des mères monoparentales

mères monoparentalesLes mères monoparentales sont responsables de millions d’enfants à travers le monde. Bon nombre de ces mères sont veuves, divorcées, abandonnées ou sont victimes d’une autre circonstance difficile dont les coûts psychologiques ont des répercussions sur leur famille.

Même les mères monoparentales qui ne ressentent pas du chagrin, de la solitude, de la culpabilité ou le sentiment d’être abandonnées portent le lourd fardeau d’élever seules leurs enfants. Elles sont souvent si occupées à répondre aux besoins de leurs enfants qu’elles négligent leurs propres besoins émotionnels.

Or la famille d’une mère monoparentale construit sa santé psychologique sur le bien-être émotionnel de cette dernière. Heureusement, l’hygiène émotionnelle est accessible à tous, y compris aux mères Monoparentales.

Les cinq étapes de l’hygiène émotionnelle

Il est recommandé de préparer une trousse de premiers soins émotionnels pour soigner et guérir les blessures psychologiques. Il y a cinq étapes à suivre vers l’hygiène émotionnelle qui sont particulièrement importantes pour les mères monoparentales :

Etape 1 : Si vous ressentez une douleur émotionnelle pendant plus de quelques jours, faites attention et prenez la résolution de traiter votre blessure psychologique. Ne vous découragez pas et n’ignorez pas votre douleur !

Etape 2 : Identifiez les cycles négatifs, lorsque l’échec mène au manque de confiance, puis à l’impuissance, par exemple, et s’efforcez-vous d’y remédier.

Etape 3 : Protégez votre estime de soi et renforcez-la en évitant les discours négatifs notamment.

Etape 4 : Combattez les pensées négatives et apprenez à éviter l’habitude de ruminer sur les événements négatifs.

Etape 5 : Renseignez-vous sur l’impact des blessures psychologiques et le soutien que vous pouvez obtenir pour y faire face.

Ces cinq recommandations sont toutes importantes, mais la façon dont vous aborderez chaque étape dépendra énormément de votre situation et de votre personnalité. Lorsque vous constituez une trousse à outils émotionnelle pour vous-même, l’objectif du bien-être devient à portée de main.

Les mères monoparentales qui ont divorcé après avoir été victimes d’intimidation ou de violence, par exemple, doivent reconnaître cette douleur passée et les blessures qu’elle a créées. Les veuves pour leur part doivent reconnaître leur chagrin et les cicatrices laissées par la perte de leur conjoint.

Le rétablissement de l’estime de soi et l’évitement des pensées négatives peuvent arrêter les saignements émotionnels. Si vous êtes une mère monoparentale, mettez l’accent sur la force incroyable que vous avez démontrée et sur la façon dont vous vous comportez bien avec vos enfants.

Informez-vous via Internat, la lecture, la thérapie ou les groupes de soutien sur la façon dont les blessures psychologiques peuvent se manifester et comment les traiter. En tant que mamans, il nous semble tout à fait normal de faire des recherches sur les coliques, les streptocoques ou la teigne, mais lorsqu’il s’agit de santé mentale, nous ne faisons pas toujours preuve de la même motivation.

Les quatre outils utiles pour améliorer le bien-être

Pour vous aider à construire une trousse de premiers soins émotionnels, voici quatre outils supplémentaires qui se sont avérés efficaces pour améliorer votre bien-être :

1. Temps libre

Les mères monoparentales doivent tellement s’embourber dans une journée de 24 heures qu’elles n’ont souvent pas le temps de respirer, et encore moins de s’engager dans une auto-réflexion. Mais le temps libre et la détente sont essentiels à notre bien-être. Même s’il ne s’agit que d’un séjour, prévoyez du temps libre, de préférence loin des enfants. Consacrez une partie de ce temps à réfléchir à ce que vous avez vécu, sur les plans émotionnel et psychologique. La tenue d’un journal peut vous aider à entrer en contact avec votre douleur et à commencer à arrêter le saignement émotionnel.

2. Optimisme

L’optimisme renforce la résilience psychologique en nous donnant l’élan dont nous avons besoin pour relever les défis de la vie. Heureusement, il existe des exercices relativement simples dans lesquels nous pouvons nous engager pour adopter un état d’esprit plus optimiste. Par exemple, réfléchissez à vos réalisations, ce que vous avez accompli pour vos enfants et pour vous-même.

Racontez les moments où vous vous êtes sentie fière et évitez les mauvaises comparaisons. Félicitez-vous d’être une super-héroïne pour vos enfants. Une étude menée par l’Université Harvard auprès de 70 000 femmes révèle qu’une perspective optimiste améliore la santé et le bien-être et prolonge même l’espérance de vie. Quel merveilleux cadeau à offrir à votre famille : une meilleure santé physique et psychologique.

3. Aventure

Une des meilleures façons de combattre les pensées négatives et d’améliorer l’estime de soi est de planifier une aventure. Sortir de votre routine normale et de votre zone de confort a d’énormes avantages sur le plan psychologique, car en repoussant les limites, vous pouvez vous sentir vivante et joyeuse. Au lieu de vous barricader chez vous et regarder des films et des vidéos sur Netflix et Facebook à longueur de journée.

C’est le moment de vous évader, seule ou avec vos enfants. Une aventure n’a pas besoin d’être coûteuse : il peut s’agir simplement d’une visite d’un parc animalier ou d’une randonnée dans un endroit peu familier. Amusez-vous dans un nouvel environnement qui vous aidera à vous débarrasser de la rumination négative, tout en montrant à vos enfants un autre côté de positif de votre personnalité, celui d’une femme courage, curieuse et avide de découverte.

4. Nature

Beaucoup de mères monoparentales se déplacent uniquement entre la maison, le travail et les activités de leurs enfants. Elles prennent rarement le temps d’apprécier la nature. Mais il a été prouvé que les paysages naturels accélèrent le rétablissement après un stress. Essayez de débrancher tous les membres de la famille et de faire une randonnée en montagne ou une promenade à la plage.

Planifiez une excursion de camping de fin de semaine ou rendez visite à des amis dans un endroit bucolique. Encore mieux, regardez si vous pouvez passer du temps sans les enfants dans un bel environnement. Les promenades dans la nature créent des changements positifs dans le cerveau et vous aident à éviter le discours négatif qui entrave le bien-être émotionnel. Alors sortez, respirez et appréciez qui vous êtes et où vous allez !

Il est temps de combler l’écart entre la santé physique et émotionnelle. Les mères monoparentales en particulier ont besoin d’être indulgentes envers elles-mêmes et de combattre les sentiments de culpabilité, de perte et de solitude.

Vous avez besoin d’un conseil auprès d’un psychologue expérimenté, qui serait à votre écoute afin qu’il vous propose des solutions à vos soucis, donc veuillez nous contacter par téléphone ou par e-mail, pour vous mettre en contact avec un bon professionnel.