Trouver un thérapeute qui peut vous aider à guérir

choisir un therapeuteVous apprendrez à choisir le bon thérapeute, à optimiser vos séances de thérapie ou de conseil et à évaluer les progrès de votre traitement.

En quoi la thérapie et le conseil peuvent-ils vous aider ?

La thérapie peut être un traitement efficace pour toute une série de problèmes mentaux et émotionnels. Le fait de parler simplement de vos pensées et de vos sentiments avec une personne qui vous appuie peut souvent vous faire sentir mieux. Il peut être très réconfortant, en soi, d’exprimer vos inquiétudes ou de parler de quelque chose qui vous préoccupe. Et cela fait du bien d’être écouté, de savoir que quelqu’un d’autre se soucie de vous et veut vous aider.

S’il peut être très utile de parler de vos problèmes à vos amis proches et aux membres de votre famille, il arrive que vous ayez besoin d’une aide que les personnes qui vous entourent ne sont pas capables de vous apporter. Si vous désirez un soutien supplémentaire, un point de vue extérieur ou des conseils d’experts, il peut être judicieux de consulter un thérapeute ou un conseiller. Si le support des amis et de la famille est important, la thérapie est différente. Les thérapeutes sont des auditeurs formés professionnellement qui peuvent vous aider à aller à la racine de vos problèmes, à surmonter les difficultés émotionnelles et à apporter des changements positifs dans votre vie.

Vous n’avez pas besoin d’être diagnostiqué comme ayant un problème de santé mentale pour profiter d’une thérapie. Un grand nombre de personnes en thérapie cherchent de l’aide pour les problèmes quotidiens : problèmes relationnels, stress professionnel ou manque de confiance en soi, par exemple. D’autres se réfèrent à la thérapie dans les moments difficiles, comme un divorce. Mais pour en récolter les fruits, il est important de choisir le bon thérapeute – une personne en qui on peut avoir confiance, qui vous donne le sentiment d’être pris en charge et qui possède l’expérience nécessaire pour vous aider à améliorer votre vie. Un bon thérapeute vous aide à devenir plus fort et plus conscient de vous-même.

En quoi une thérapie est-elle préférable à un traitement médicamenteux ?

La perspective de pouvoir remédier à vos problèmes en prenant une pilule chaque jour peut sembler séduisante. Si seulement c’était aussi simple ! Les troubles mentaux et émotionnels ont de multiples causes, et les médicaments ne sont pas une panacée.

Certains symptômes peuvent être soulagés par les médicaments, mais ils entraînent des effets secondaires. En outre, ils ne peuvent pas résoudre les problèmes globaux. Les médicaments n’arrangent pas vos relations, ne vous aident pas à décider de ce que vous allez faire de votre vie et ne vous donnent pas une explication sur les raisons pour lesquelles vous continuez à faire des choix malsains.

Le processus thérapeutique peut être long et difficile, dans la mesure où des émotions et des pensées inconfortables surgissent souvent dans le cadre du traitement. Néanmoins, la thérapie apporte des avantages à long terme, au-delà du soulagement des symptômes. La thérapie vous fournit les outils nécessaires pour transformer votre vie, à savoir améliorer vos relations avec les autres, construire la vie que vous recherchez pour vous-même et faire face à toutes les difficultés que vous rencontrez.

Trouver le thérapeute qui vous convient

Il faudra probablement du temps et du travail pour trouver le bon thérapeute, mais cela en vaut la peine. Le lien que vous avez avec votre thérapeute est essentiel. Vous avez besoin de quelqu’un en qui vous pouvez avoir confiance, une personne en qui vous avez confiance et avec qui vous vous sentez à l’aise pour aborder des sujets difficiles et des secrets intimes, un partenaire qui vous aidera à vous rétablir. La thérapie ne sera pas efficace si vous manquez de ce lien, alors prenez le temps de trouver la bonne personne dans un premier temps. Il est normal de chercher et de poser des questions lors d’un entretien avec un thérapeute potentiel.

L’expérience compte. Une des principales raisons pour lesquelles vous devriez consulter un thérapeute, et non pas simplement demander à un ami, est l’expérience. Cherchez un thérapeute qui a l’expérience du traitement des problèmes que vous rencontrez. Souvent, les thérapeutes ont des domaines d’intérêt particuliers, comme la dépression ou les troubles alimentaires. Les thérapeutes expérimentés ont vu et revu les problèmes que vous rencontrez, ce qui élargit leur vision et leur permet de mieux les comprendre. Et pour certains problèmes, tels que les traumatismes, il est impératif de consulter un spécialiste.

Informez-vous sur les différentes orientations de traitement. De nombreux thérapeutes pratiquent un mélange d’orientations. Toutefois, il est bon de s’informer sur les différents types de traitement, car cela peut influer sur la façon dont votre thérapeute établit ses relations et sur la durée suggérée du traitement.

Renseignez-vous sur les licences. Les titres de compétences ne sont pas tout, mais si vous payez pour un professionnel agréé, assurez-vous que le thérapeute est titulaire d’une licence en cours de validité et qu’il est en règle avec l’organisme de réglementation de l’État. Les organismes de réglementation varient selon l’État et la profession. Vérifiez également s’il y a eu des plaintes contre le thérapeute.

Faites confiance à votre instinct. Même si votre thérapeute a l’air bien sur le papier, si la relation n’est pas bonne – si vous ne faites pas confiance à la personne ou si vous avez l’impression qu’elle vous est vraiment chère – faites un autre choix. Un bon thérapeute respectera ce choix et ne devrait jamais faire pression sur vous ou vous faire sentir coupable.

Les différents types de thérapie et les thérapeutes

Il y a tant de formes de thérapies et de thérapeutes qu’il peut sembler un peu trop compliqué de commencer. N’oubliez pas qu’aucun type de thérapie n’est le meilleur ; cela dépend de vos préférences et de vos besoins individuels.

Il est vrai que certaines techniques sont plus utiles que d’autres pour traiter certaines catégories de problèmes (les phobies, par exemple). Mais en général, les recherches sur le « meilleur » type de thérapie aboutissent toujours à la même conclusion :

la philosophie qui sous-tend la thérapie est beaucoup moins importante que la relation entre vous et votre thérapeute.

Si cette relation vous met à l’aise et vous inspire confiance, le choix du modèle de thérapie, tout comme celui de votre voiture, n’est que le vecteur qui vous aidera à avancer vers une vie plus satisfaisante. Cela se produira quelles que soient les circonstances qui vous ont amené à suivre une thérapie.

Principaux types de thérapie

Les thérapeutes ne se limitent pas à un type de thérapie spécifique, mais mélangent différents styles afin de s’adapter au mieux à la situation. Cette approche donne au thérapeute de nombreux outils puissants. Néanmoins, ils disposent souvent d’une orientation générale qui les guide.

Thérapie individuelle. Cette approche explore les pensées et les sentiments négatifs, ainsi que les comportements nuisibles ou autodestructeurs qui peuvent les accompagner. La thérapie individuelle peut explorer les causes sous-jacentes des problèmes actuels (tels que des modèles de relations malsaines ou une expérience traumatisante de votre passé), mais la priorité est d’apporter des changements positifs dans le présent.

Thérapie familiale. Elle consiste à prendre en charge plusieurs membres de la famille en même temps afin d’aider la famille à résoudre les conflits et à améliorer l’interaction. Elle est souvent basée sur le principe que les familles sont un système. Si un des rôles de la famille change, tous sont affectés et doivent également changer leurs comportements.

Thérapie de groupe. Animée par un thérapeute professionnel, la thérapie de groupe implique un groupe de personnes travaillant sur le même problème, comme l’anxiété, la dépression ou la toxicomanie, par exemple. La thérapie de groupe peut être un lieu précieux pour mettre en pratique la dynamique sociale dans un environnement sûr et trouver l’inspiration et les idées de partenaires qui luttent contre les mêmes problèmes.

Thérapie de couple (conseil matrimonial). Ce type de thérapie implique deux personnes dans une relation engagée. Les gens suivent une thérapie de couple pour pouvoir travailler sur leurs différences, mieux communiquer et résoudre les problèmes relationnels.

À quelles thérapies ou à quels conseils s’attendre ?

Tout thérapeute est différent, mais il y a généralement des similitudes quant à la manière dont la thérapie est structurée. Les séances durent normalement environ une heure et ont lieu environ une fois par semaine. Les séances de thérapie plus intensive peuvent être programmées plus souvent. La thérapie se déroule normalement dans le bureau du thérapeute, mais les thérapeutes travaillent également dans les hôpitaux et les maisons de soins infirmiers et, dans certains cas, effectuent des visites à domicile.

Soyez assuré que vous et votre thérapeute êtes en bonne entente. Ne vous contentez pas d’une mauvaise entente. Vous devrez peut-être consulter un ou plusieurs thérapeutes jusqu’à ce que vous vous sentiez compris et accepté.

La thérapie est un travail de partenariat. Vous et votre thérapeute participez tous deux au processus de guérison. Vous n’êtes pas tenu de faire le nécessaire pour vous rétablir tout seul, et votre thérapeute ne peut pas non plus le faire à votre place. La thérapie doit être perçue comme une collaboration.

Le traitement ne sera pas toujours agréable. Des souvenirs douloureux, des frustrations ou des sentiments peuvent faire surface. C’est une partie normale de la thérapie et votre thérapeute vous orientera tout au long de ce processus. N’oubliez pas de lui faire part de vos sentiments.

Le lieu de la thérapie doit être sûr. Bien que vous vous sentiez parfois mis au défi ou confronté à des sentiments désagréables, vous devez toujours vous sentir en sécurité. Si vous commencez à être dépassé par les événements ou si vous redoutez vos séances de thérapie, parlez-en à votre thérapeute.

À quel moment arrêter la thérapie ou le conseil

La décision d’arrêter la thérapie dépend de vous et de votre situation individuelle. Dans l’idéal, vous arrêterez la thérapie lorsque vous et votre thérapeute aurez décidé que vous avez atteint vos objectifs. Toutefois, vous pouvez avoir l’impression, à un moment donné, que vous avez obtenu ce dont vous avez besoin grâce à la thérapie, même si votre thérapeute pense différemment.

Il peut s’avérer difficile de quitter la thérapie. N’oubliez pas que la relation thérapeutique est un lien solide et que mettre fin à cette relation est une perte – même si le traitement a été fructueux. Parlez-en avec votre thérapeute. Ce sont des comportements normaux. Il n’est pas rare que les gens retournent brièvement chez un thérapeute de temps en temps, selon les besoins.

Aussi longtemps que vous continuez à progresser en thérapie, c’est une option

Il y a des personnes qui continuent à suivre une thérapie de façon continue. Ce n’est pas grave, surtout si vous n’avez pas d’autres personnes vers lesquelles vous pouvez vous tourner pour obtenir un soutien dans votre vie. Dans l’idéal, votre thérapeute pourra vous aider à développer des sources de soutien extérieures, mais ce n’est pas toujours possible. Si la thérapie répond à un besoin important dans votre vie et que la dépense n’est pas un problème, le maintien indéfini est un choix légitime.

Et si vous pensez que votre enfant est peut-être atteint du TDAH, vous pouvez prendre certaines mesures pour le découvrir. Une bonne première étape consiste à connaître les autres signes du TDAH et à prendre des notes sur ce que vous constatez. L’hyperactivité peut être difficile pour toute la famille. Vous pouvez aider votre enfant à ne pas se sentir mal ou d’avoir honte en lui expliquant que ce qu’il traverse est courant et que l’hyperactivité s’améliorera avec le temps et grâce au soutien que vous lui apportez.

Votre enfant est hyperactif, et vous cherchez des solutions à gérer son hyperactivité, alors contactez-nous par téléphone ou par e-mail, afin qu’on vous propose un psychologue spécialisé dans ce type de problématique.